PORTFOLIO

CECIL KA

Arlésienne, flamenca et polonaise, Cecil Ka est née à Arles.

Elle vit et travaille à Arles et à Séville.

Photographe à la formation universitaire en sciences humaines spécialisée dans les représentations et les images mentales, son travail s’inscrit dans une démarche de création contemporaine.

Après des missions à Madrid, elle travaille pour Lucien Clergue puis collabore avec de nombreux artistes et photographes.

Elle initie et coordonne de nombreux projets liés à création et à l’entreprise.

Fortement consciente de l’importance de la création dans le développement humain, depuis 2004, elle développe également plusieurs projets de pédagogie de l’art en direction des plus jeunes en photographie et en art sonore.

Entrepreneur pluridisciplinaire, elle exerce depuis plus de 15 ans de larges missions de création, de production audiovisuelles et de coordination de projets économiques, et culturels au sein d’institutions publiques et privées.

La recherche sur les identités dans l’image à travers le costume représente un axe central dans son travail à travers d’autres thèmes récurrents : l’enfance, la fête, la mort.

Elle s’intéresse particulièrement aux fêtes d’enfance, aux fêtes religieuses et aux fêtes des morts à Séville, à New York et au Mexique qui donneront lieu à plusieurs séries photographiques et expositions dont 4th dimension dont l’action se situe à New York dans une station de métro de Brooklyn.

En déployant des dispositifs simples et rigoureux Cecil Ka met en évidence des phénomènes de célébration qui lui permettent de réaliser des représentations de la société occidentale contemporaine.

Depuis le printemps 2020, elle inscrit sa démarche artistique dans un nouveau champ, celui du Street Art au sein d’un collectif dans la rue Tardieu d’Arles.

Du 17 juillet au 30 septembre 2020, elle a exposé New York 4th dimension, deux séries de 30 photographies argentiques noir et blanc au sein de la nouvelle galerie arlésienne de la Maison Volver.

Par ailleurs, son exposition Flamenca ! initialement prévue en 2020 dans le programme des Rencontres d’Arles au Musée de Camargue est reportée dans le même cadre en 2021. Elle a travaille actuellement sur l’identité arlésienne.

Du 13 au 17 septembre 2020 elle a exposé sa série en cours Arlésienne au sein de la Galerie VU’ dans le 9e à Paris.

En 2020, 15 de ses photos Flamenca et Arlésienne font l’objet d’une acquisition publique et vont entrer dans les collections des Musées de France.